03 25 74 83 70

La pollution atmosphérique et notre santé

Un adulte normalement constitué inhale 15 m3 d’air en une journée. Composé d’oxygène et d’azote à 99 %, l‘air est malheureusement souvent chargé de micro-particules nocives pour notre corps. Voyons quel impact peut avoir la pollution sur notre santé, et comment s'en prémunir.

Une pollution, des polluants

Les principales causes de la pollution atmosphériques sont :

  • Des émissions de polluants en provenance de divers secteurs d’activité (industries, transports, agriculture…)
  • Des phénomènes d’origine naturelle tels que les éruptions volcaniques.

Mais la pollution n’est pas forcément présente où l’on croit. Nous passons en effet la plus grande partie de notre temps à l’intérieur, que ce soit à la maison ou au travail. L’air que l’on y respire est souvent plus pollué que l’air extérieur. Les principaux coupables sont :

  • Les produits ménagers
  • La cigarette
  • La colle contenue dans le bois des meubles en kit
  • Le parfum, l’encens...

Les personnes les plus démunies face à la pollution

Certains individus seront plus sensibles aux attaques de la pollution et s’exposeront ainsi à de plus graves problèmes de santé :

  • Les personnes atteintes de maladies cardiaques
  • Les personnes souffrant de maladies pulmonaires (comme l’asthme ou l’emphysème pulmonaire par exemple)
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes âgées
  • Les enfants de moins de 12 ans
  • Les fumeurs

Quels risques pour notre santé ?

La pollution s’attaquera plus principalement :

  • Aux voies respiratoires
  • Au système digestif : nous ingérons des pesticides ainsi que des métaux lourds tombés au sol, dans l’eau ou sur les végétaux.
  • À la peau

Conséquences et symptômes de la pollution

  • Troubles respiratoires : la pollution est responsable de certaines formes de crises d’asthme, de toux, de rhinites, d’angines, de bronchiolites ou encore d’insuffisances respiratoires.
  • Problèmes cardio-vasculaires :  cela comprend des AVC, des infarctus et des angines de poitrine.
  • Risques de cancer : Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a démontré en 2013, que la pollution atmosphérique était l’une des premières causes environnementales de mort par cancer.
  • Autres conséquences : maux de tête, irritations oculaires, diminution des défenses immunitaires, baisse de la fertilité masculine.

Comment se protéger de la pollution

Voici quelques conseils de bon sens à suivre lors des pics de pollution. 

Consommer des antioxydants

Adopter une bonne hygiène de vie permet à l’organisme de mieux résister aux attaques de la pollution. Nous vous conseillons d’adopter un cycle du sommeil régulier et une alimentation saine. Vous pourrez privilégier certains aliments riches en antioxydants tels que les légumes crucifères (choux, navets…), les huiles végétales, les fruits secs, les brocolis, les agrumes ou encore les carottes.

Aérer votre intérieur

Contrairement aux idées reçues, il est important d’aérer votre intérieur même en cas de pic de pollution. En effet, la pollution extérieure s’infiltre dans nos maisons, et vient s’ajouter aux polluants déjà présents à l’intérieur.

En hiver comme en été, pensez à ouvrir vos fenêtres 2 fois 15 minutes, matin et soir. Les citadins privilégieront des horaires où le trafic est plus faible.

S’informer sur la qualité de l’air

Les personnes âgées ou souffrant d’un problème du système immunitaire prendront soin de vérifier la qualité de l’air avant leurs sorties.

Il est possible de se renseigner sur le taux de pollution atmosphérique en fonction de votre lieu d’habitation sur le site https://aqicn.org/map/france/fr/

Avoir ses médicaments sous la main

Que vous souffriez de problèmes respiratoires ou cardio-vasculaires, essayez d’avoir toujours à portée de main vos traitements. Soyez à l’affût des symptômes et n’hésitez pas à vous rendre dans une pharmacie en cas de potentiel malaise.